description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

lundi 29 septembre 2014

Dragi Webdo n°17: Alerte Méningitec, BPCO, SCA-ST - et Crestor

Bonsoir à tous! Comme d'habitude, il est dimanche soir, la semaine se finit, et je me dis que  24 heures par jour et 7 jours pas semaine, c'est insuffisant pour tout ce que je prévois de faire... Par ordre de priorité avant de commencer la semaine suivante, j'ai prévu 1/ d'écrire ce billet et 2/ Rattraper de façon progressive, les 12 heures de dettes de sommeil que j'ai accumulé ces 3 dernières nuits (Malheureusement je crains que ce ne soit un peu comme le salaire des heures supplémentaires à l’hôpital: on en fait beaucoup plus que le rythme auquel arrive la paye...)

Pour commencer, je voudrai faire circuler l'information sur le RAPPEL de vaccins MENINGITEC dont la liste des lots est disponible ici. pour détection de particules anormales mais ne remettant pas en cause l'efficacité du vaccin si jamais il avait été administré.

Restons chez l'enfant, le schéma d'administratin de vitamine K en cas d'allaitement maternel exclusif a été simplifié et suit désormais le schéma suivant à la place de l'administration hebdomadaire jusquà la fin de l'allaitement maternel exclusif):

  • la 1ère dose est maintenue le 1er jour
  • la 2ème dose est maintenue au cours de la 1ère semaine, mais entre le 4ème et le 7ème jour, 
  • la 3ème dose est recommandée 1 mois après la naissance. Pour les nouveau-nés nourris exclusivement au lait articficiel, la troisième dose peut être omise.

  • Toujours de façon administrative, il faut souligner les efforts pour diminuer les prescriptions de Rosuvastatine dans la prise en charge des dyslipidémies, au profits des molécules ayant des preuves supérieures d'efficacité en terme de morbi-mortalité comme la pravastatine et la simvastatine. En effet, l'introduction d'un traitement par Crestor, et de l'ezetimibe sera soumise à l'entente préalable de la sécurité sociale. Je pense quand même qu'il est regrettable de devoir utiliser des lourdeurs administratives pour inciter à prescrire d'autres molécules...

    Pour rester dans la cardiologie, on dit traditionnellement que les compressions en lors d'un massage cardiaque doivent être de 3 à 4 cm de profondeur. Il semblerait que la survie des arrêts cardio-respiratoires soit meilleurs pour un massage allant entre  4 et 5 cm (4,5cm au mieux) selon cette étude. Alors, massons!
    Les américains ont édité de nouvelles recommandations sur la prise en charge du syndrome coronarien aigue (SCA) sans élévation du segment ST. Ils réaffirment l'importance d'effectuer des ECG répétés toutes les  15 minutes durant la 1ère heure après le contact médical. La tropinine doit être dosée à l'arrivée puis entre 3 et 6 heures, et après 6 heures en cas de modification ECG ou de douleur très en faveur d'un SCA. Pour la prise en charge plus spécialisée, les traitements et conduite de revascularisation à tenir sont bien sur également décrits longuement.

    Du coté des poumons, la BPCO (dont je parlais déjà la semaine dernière), a été a nouveau sujet de discussion au travers d'une revue de la littérature sur la prise en charge des exacerbations qui répond clairement à certaines questions, moins clairement à d'autres. J'ai surtout noté que les corticoïdes à la dose de 40mg/jour pendant 5 jours était la posologie efficace et que les patients sous fluticasone que sous les autres corticoïdes inhlalés. Pour ce qui est de l'antibiothérapie, le traitement par macrolide était efficace, mais aucune information n'est donné quant à la sévérité de la BPCO des patients traités.

    Efficacité des traitements dans l'exacerbation de BPCO:


    Enfin, comme vous l'avez certainement remarqué, rares sont les billets hebdomadaires dans lesquels les patients diabétiques ne sont pas abordés. C'est donc logiquement que je me suis intéressé au congrès de l'EASD. C'était plutot long, avec des sujets intéressant en majeure partie. Un certain nombre des présentations sont disponibles sur ce site. Il y a quelques éléments que j'ai relevé: d'une part, les spécialistes accordent enfin que l'efficacité de la metformine n'est pas si évidente que cela (mais ils arrivent quand même à conclure que les incrétines et les inhibiteurs de SGLT2 sont efficace grâce à leur diminution de l'HbA1C...) et surtout que le contrôle de l'HTA chez le patient diabétique ne diminue pas seulement les AVC et IDM, mais également l'ensemble des microangiopathies!

    Dans les outils de préventions à utiliser chez les patient diabétique, pensez à dépister les apnées du sommeil , au moins avec un questionnaire d'Epworth, nous rappelle la fédération internationale du diabète! (et pour la prise en charge, je vous renvoie ICI!)


    Sur ce, je vous souhaite une très bonne nuit ,
    A la semaine prochaine!

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire